Berlin 26 ans après la chute du mur ! [1/2]

5 jours pour découvrir Berlin

Depuis 2013 ans, on se dit: « Faut absolument visiter Berlin! »
C’est chose faite !
Les billets d’avions achetés (40€ aller/retour par personne avec Ryanair), l’hôtel réservé (71€ par nuit en chambre double à Mondrian Suites Hotel), nous étions prêts pour l’aventure BERLIN !

Impossible de penser à Berlin sans penser « Mur de Berlin ».
Néanmoins, je l’avoue, mes lacunes historiques ne me permettaient pas de comprendre de prime abord l’enjeu de la ville au cours de la guerre froide.
Faut dire qu’étant née fin des années 80, j’ai déjà du mal à me souvenir des contrôles aux frontières, alors imaginer une ville qui se retrouve coupée en deux du jour en lendemain et où pendant 26 ans, chaque  moitié vit une vie diamétralement opposée, c’est juste hallucinant !

Alors, bien que Berlin soit une ville aux multiples facettes et qu’elle ne se résume absolument pas à son mur si tristement célèbre, il est bon de la situer dans le contexte de l’époque pour mieux comprendre ce qu’elle est aujourd’hui.

Alors si comme moi, il vous faut une petite piqûre de rappel, 2 options s’offrent à vous:

  1. Potassez vos cours d’histoire avant le départ; l’opposition du bloc communiste (URSS) et du groupe occidental (USA), l’après seconde guerre mondiale, le rideau de fer, la guerre froide,…  sont quelques éléments qui vous permettront de mieux appréhender la ville.
  2. Si vous n’avez pas le temps, ou tout simplement pas envie de potasser vos anciens cours, je vous invite à vous rendre, dès votre arrivée à Berlin, au Mauermuseum près du CheckPoint Charlie.
    Soyez prévenu, on peut facilement passer une journée entière dans ce musée, mais 2 heures suffisent pour se faire une idée de la situation à l’époque du « mur de la honte ».
    L’avantage du musée c’est que vous y retrouverez des témoignages d’époque, ceux-ci facilitent l’immersion dans  dans le climat qui régnait de 1961 à 1989 à Berlin.
    ++ les panneaux explicatifs sont en français (seul musée visité où c’était le cas)

Jour 1

Berlin est une ville qui vit, j’en suis persuadée.
Malheureusement les tragiques incidents qui se sont produits à Paris le 13 novembre, soir de notre arrivée, ont refroidi l’atmosphère et les Berlinois ont déserté les rues. Il faudra attendre lundi pour ressentir l’agitation de la ville.

Vivez le hype berlinois et commencez votre journée en vous offrant un brunch dans un des bars cosy et branchés de Kreuzberg (KZB) .
Voici deux adresses testées et approuvées 😉
Par contre, soyez patients, à l’heure de pointe on vous fera attendre à l’extérieur, en vous offrant des couvertures pour braver le froid !
Être branché, ça se mérite !

  1. Roamers Berlin –  Pannierstraße 64, 12043 Berlin
  2. Merlbourne Canteen –  Pannierstraße 57, 12047 Berlin

La peau du ventre tendue, on quitte Kreuzberg direction le Brandenburger Tor.
La porte de Brandenbourg étant située juste à côté de l’Ambassade de France, on pouvait y ressentir l’émotion poignante des anonymes venus s’y recueillir en hommage aux victimes.

Une fois la porte de Brandenbourg immortalisée, la foule attendant l’arrivée d’Angela Merkel bravée, c’est en direction du Palais du Reichstag que l’on s’est dirigé.
Sachez qu’il est possible de visiter gratuitement la coupole du Palais du Reichstag sur simple réservation en ligne.
Réservez votre visite de la coupole du Bundestag en suivant ce lien.

Un petit coup d’œil sur la carte [ comprenez Google maps ] et en avant vers le Mémorial aux juifs assassinés d’Europe.
Devant le mémorial, un malaise s’empare de moi. Pourquoi?
Parce que j’ai été choquée de l’attitude, que je considère comme totalement irrespectueuse, des touristes qui sautaient d’une stèle à une autre, s’asseyaient sur les stèles en attendant que leur groupe finisse la visite guidée et le comble de tout, les selfies…
Ne me comprenez pas mal, je suis également adepte des selfies, cependant, j’estime qu’il existe des endroits de recueillement où le selfie est totalement inapproprié.  Alors si vous vous y rendez, pensez-y, ce n’est pas un labyrinthe géant mais le Mémorial aux juifs assassinés d’Europe.

Lorsqu’on se promène entre les  2711 stèles, on est très vite désorienté, on se sent tellement petit et insignifiant.
Malheureusement, nous n’avons pas pu accéder au centre de documentation qui se trouve sous le monument (il aurait fallu attendre que les 3 bus de touristes aient fini leur visite).

Si vous êtes curieux de savoir comment on vivait en Allemagne de l’Est, un petit détour par le musée de la DDR s’impose.
N’y attendez pas des tonnes d’explications, tout est dans l’objet!
Objets du quotidien, mode de l’époque, éducation communiste,… Vous pourrez même simuler la conduite en Trabant !
Pas d’explications en français (allemand / anglais)

 

  • – to be continued –

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.